Les membres travaillant à l’Université du Québec à Rimouski obtiennent une entente de principe

 

Rimouski, le 24 février 2021 – Les membres de la section locale 12600 de l’Alliance de la fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) ont obtenu une entente de principe avec l’employeur. Les membres se prononceront début mars sur cette entente.

La centaine de membres ont obtenu de nombreux gains. Entre autres, les travailleuses et les travailleurs auront accès à cotiser au Fonds de solidarité de la FTQ et obtiendront une indemnité dans le cas d’un bris de contrat.

De plus, l’indemnité pour congés fériés passe de 3,6 % à 5 %. Il sera aussi inclus à la convention collective un libellé spécifique concernant les violences à caractère sexuel.

« Je suis ravi et fier du travail effectué par le comité de négociations avec l’appui indéfectible du personnel de l’AFPC-Québec. Comme quoi, le travail et la solidarité portent des fruits », a déclaré Yvon Barrière, vice-président exécutif régional de l’AFPC-Québec.

Lorsqu’elle sera ratifiée par les membres, cette entente sera en vigueur jusqu’en 2024, unifiant ainsi l’ensemble du milieu universitaire de l’AFPC-Québec.

Il s’agira d’une troisième convention collective pour ce groupe avec l’AFPC-Québec.

Profil de l’AFPC-Québec

L’AFPC représente plus de 180 000 membres au Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPC‑Québec regroupe plus de 42 000 membres dans le secteur public fédéral, le secteur universitaire et le secteur privé.